Tour de France du tennis : Episode 2 – Manuel Guinard

Share :

Quand on pense Tour de France, on pense forcément au vélo. Et si en plus de regarder les belles routes de France, vous découvriez le parcours des meilleurs joueurs et joueuses françaises dans nos belles régions ?

Tecnifibre est l’équipementier du plus grand nombre de joueurs et de joueuses du Top 100 français (35 en cumulé).
Pendant cette période estivale, partons à la découverte de ces talents tricolores.

Pour notre 2ème escale du Tour de France des joueurs de tennis français, découvrez le parcours de Manuel Guinard, qui évolue actuellement sur les circuits Future et Challengers.  

Premiers pas sur un court de tennis

Né à Saint-Malo, c’est à cet endroit que Manuel Guinard fait ses premiers pas sur un court de tennis. C’est plus précisément à 4 ans qu’il foule les courts pour la première fois.

Une construction tennistique autour de St-Malo

Dans une ligue de Bretagne contenant de nombreux jeunes talents, Manuel se construit au contact de ses rivaux. C’est vers le lycée qu’il connaît une progression majeure, accompagné par ses parents ainsi que la ligue au niveau financier. Un attachement à sa région et à son club se crée, et existe toujours aujourd’hui, Manuel rendant visite régulièrement au TCJA de Saint-Malo.

Une ambition professionnelle sur le tard

C’est assez tardivement que Manuel choisit de se consacrer au tennis pour tenter de devenir un joueur professionnel. Souhaitant d’abord devenir coach dans un club, le déclic intervient lors d’un séjour dans une Académie privée en Mayenne, durant laquelle le dépassement de soi devient un plaisir pour lui. Il décide alors de se lancer sur le circuit.

Difficultés et conseils  

Le rythme du circuit se révèle assez difficile avec les voyages, qui demandent du temps et de l’énergie ; le circuit est également couteux : on dépense beaucoup pour essayer de s’en sortir financièrement.

Mais face à cela, pas de quoi dramatiser. La clé de la réussite selon Manuel ? Du travail, du travail et encore du travail : « on n’a rien sans rien ». Et surtout, croire en son projet, en soi-même, et garder la tête haute.

Il faut croire fort en son projet. Sinon, c'est voué à l'echec
Manuel Guinard
Tennisman professionnel