Quelle tension choisir pour votre cordage ? Nos conseils

Share :

24kg ? 25kg ? Voire 19 ou 35 ?
Choisir sa tension, comme pour le cordage, relève parfois de la gageure pour les joueurs.
Nos conseils pour vous aider à faire le (bon) choix.

1/ Augmenter ou diminuer la tension du cordage : trouver un compromis entre contrôle et puissance

OUF ! Vous avez choisi votre raquette et votre cordage. Vous pensez être tranquille, mais là, soudain, le cordeur vous pose la question fatidique : « quelle tension souhaitez-vous ? ». Aie.

Une question à laquelle il est parfois compliqué de répondre, au niveau amateur comme professionnel, où il n’est pas rare de voir des ajustements s’effectuer en plein match !

La tension a en effet un impact important sur les sensations ressenties par le joueur.
Revenons donc d’abord aux basiques :

Augmenter la tension :

  • Permet de privilégier le contrôle sur la puissance : en tendant davantage, la première monte en flèche et la seconde est limitée. Sûrement moins de coups gagnants, mais aussi beaucoup moins de fautes directes
  • Diminue la durée de vie du cordage
  • Diminue les sensations et le confort, et donne l’impression de devoir davantage « forcer » pour que la balle sorte bien de la raquette et pour trouver de la longueur

Diminuer la tension :

  • Permet de privilégier la puissance sur le contrôle : l’effet trampoline est plus important et la balle sort plus vivement de la raquette
  • Augmente la durée de vie du cordage
  • Favorise les sensations et le confort de jeu : on a l’impression que la balle sort plus facilement de la raquette. Ce qui est d’ailleurs un paramètre très intéressant pour les joueurs qui ont des douleurs au bras
Stephane Chrzanowski stringer

Ces éléments peuvent d’ores et déjà vous permettre de comprendre dans quel sens vous devez aller pour influer sur vos sensations et obtenir davantage de contrôle ou de puissance. Il est également important de garder en tête que si vous ne parvenez pas à trouver le réglage idéal, c’est peut-être aussi car vous n’avez pas encore trouvé le bon cordage !

A un niveau de compétition peu avancé, il est souvent préférable de tendre sa raquette « raisonnablement », entre 23 et 27kg pour garder du contrôle et, surtout, éviter les blessures. Une tension « extrême », en dessous de 23kg ou au-dessus de 27kg, est souvent difficile à maîtriser et demande une certaine dextérité. Et peut, de plus, rapidement fatiguer votre bras.

2/ Trois conseils supplémentaires pour ajuster la tension de votre cordage

Modifier la tension du cordage en fonction de la surface

Comme nous le mentionnons dans un précédent article (lien en bas de page), le passage à la saison sur terre battue en avril permet d’observer que les joueurs professionnels ajustent en majorité la tension de leur cordage en la diminuant d’1 ou 2kg.

Ainsi, selon la surface sur laquelle on évolue, la balle est plus ou moins lourde et vive. Sur terre battue, la balle s’ébouriffe en absorbant la terre et est donc plus lourde, tandis que sur dur indoor par exemple, le feutre disparaît, la balle devient plus lisse au fil du temps et est donc plus légère et rapide.

Alors que faire au niveau de la tension de son cordage ?

On conseillera dans ce cas de diminuer la tension d’1kg ou plus sur terre battue pour compenser la lourdeur de la balle, le ralentissement du jeu et l’impression qu’il faille faire des efforts considérables pour réaliser un coup gagnant sur cette surface. Lors du passage sur surface rapide ou indoor, on rétablira ce kg enlevé sur terre battue, pour regagner en contrôle.

Des conditions de jeu lourdes ? On diminue la tension pour gagner en puissance !
Tennis Racket

Prendre en compte les conditions climatiques dans le choix de la tension du cordage

Outdoor ou indoor, climat aride ou humide, cela ralentit ou accélère le jeu et il est donc intéressant de penser à ajuster son cordage.

Si, à un niveau amateur, on ne va pas changer son cordage à chaque fois qu’il se met à pleuvoir ou que le soleil est de sortie, on peut apporter des modifications en fonction de la saison (l’été et les matchs sous le cagnard, l’hiver et les matchs en salle). Et souvent, cela se conjugue à la surface car la terre battue extérieure est surtout jouée l’été, quand l’hiver ce sont les tournois indoor qui fourmillent.

Ainsi en outdoor, le vent, qui augmente la résistance de l’air, et le soleil, qui crée des conditions de jeu plus lourdes, vont pousser à baisser sa tension pour s’adapter et gagner en puissance et confort de jeu. On vous conseillera de diminuer d’1kg la tension. En indoor, on rajoutera ce kg de tension.

Pensez également que les types de cordages eux-mêmes réagissent différemment aux changements de météo et de température. Le boyau par exemple souffre peu de la météo, tout comme le multifilament, alors que les polyesters pâtissent davantage des températures froides. Cordage rigide + balle rigide quand il fait froid = difficultés à faire avancer la balle et il peut donc être intéressant de diminuer la tension. 

Ne pas ignorer l’effet statique sur la tension du cordage

Pour finir, il faut savoir que le cordage fatigue et perd en tension… tout seul, avec le temps.

De nombreux joueurs sur les tournois professionnels demandent explicitement à ce que leurs raquettes soient cordées le matin même de leur match, pour qu’elles n’aient pas le temps de perdre en tension au cours de la nuit.

L’ « effet statique » est à prendre en compte et autrement dit, lorsque vous réouvrez votre sac de tennis pour aller taper la balle en avril après n’avoir pas joué durant les plusieurs mois d’hiver, vos cordages sont naturellement détendus. Il faut alors les refaire à neuf pour repartir sur de bonnes sensations, et éviter de se fatiguer le bras (une tension démesurément basse est plus dangereuse pour les muscles).

 

Alors, testez des tensions différentes en début de chaque saison pour vous échelonner et trouver la combinaison parfaite, afin de continuer à gagner en performance !