Philippe Dehaes : « Je veux apporter quelque chose à Daria Kasatkina tous les jours »

Share :

Philippe Dehaes s’est fait un nom cette année auprès de Daria Kasatkina, grâce notamment à des séquences de coaching sur le court qui ont marqué le monde du Tennis. Il répond aux questions posées par nos internautes.

Question de "Daria Kasatkina Fans"‏: Qu'est ce que tu préfères chez Daria ?

Philippe Dehaes: Je dirai sa bonne attitude. Le fait de se lever le matn et de vouloir aller travailler, et faire son boulot le mieux possible. Avoir une vraie constance dans cet état là, ce qui est très agréable. Car la pression est tout de même vraiment importante, ce n’est pas tous les jours faciles, mais elle reste dans les clous.

Question de "Marine"‏: Dasha a bien entendu beaucoup appris de vous cette année, mais qu'avez-vous appris d'elle ?

Philippe Dehaes:  J’apprends tous les jours, car je découvre chaque jour une facette différente de sa personnalité, de son caractère.
J’ai appris sur le jeu bien sûr, j’ai changé ma façon de voir le tennis féminin, car à très haut niveau, il y a des choses qui sont tout de même différentes. Elle m’apprend à ne pas m’endormir ou me satisfaire des résultats qui ont été relativement positifs sur l’année 2018

Question de "spenouche": Pour toin qu'est ce qui sépare les tous meilleurs des autres dans le tennis ?

Philippe Dehaes: C’est le souci de l’excellence. Parce que tout cela est relativement répétitif quand même, même si on essaye de varier beaucoup, on est toujours dans un cadre relativement fermé. Il faut aller chercher l’excellence dans ce qu’on fait. La différence entre un très bon et un bon c’est qu’un très bon ne va pas se satisfaire des bons résultats, ne va pas se glorifier quand il fait une belle performance, il va toujours essayer d’aller chercher même ce qui presque impossible à aller chercher.

Question de "his_antoine": Y a t'il un "truc" pour réussir des discours qui chassent les pensées négatives des joueurs et leur apportent de la confiance ?

Philippe Dehaes: Daria a de l’humour, elle aime rigoler, alors j’essaye quand c’est possible, car ce n’est pas toujours le cas,  de rentrer par une porte inattendue, de la surprendre, d’aller à contrepied, et c’est pour ça que de temps en temps je peux parler de la pluie et du beau temps. Il y avait le Mur de Moscou, il y avait des choses qui sortent un peu du cadre tennistique mais c’est pour  la ramener émotionnellement dans la réalité, essayer de la déconcentrer de son mauvais état d’esprit.
Je dirai que via l’humour, j’essaye d’amener le message. Car cela lui parle et lui correspond.

Question de "Nat alie": Que penses tu du coaching pendant les matchs ?

Je pense que l’essence même du jeu, c’est 2 adversaires qui doivent s’affronter. C’est un combat ils doivent trouver les solutions tous seuls. Je pense qu’il faut autoriser le fait de pouvoir parler à son joueur entre les jeux, quand il passe devant nous par exemple, et supprimer le coaching sur le court.
Je donne un exemple très concret sur la dernière finale de Daria à Moscou. Ons Jabeur n’a pas de coach. Daria m’appelle 2 ou 3 fois, et à un moment donné on est donc à 2 contre 1. Et ça je trouve qu’il faut se poser la question de savoir si c’est normal.

Question de "Avishkar Husrath": Quel a été votre moment favori de 2018 ?

Gagner le titre à Moscou, chez elle. Le match n'était pas bon, c’était compliqué. Elle ne jouait pas bien, il y avait trop d’émotions. Mais elle le gagne et ce qu’il se passe à la fin, ce sont des moments vraiment privilégiés. Ce sont quelques petites secondes, mais qui redonnent de l’énergie pour repartir sur 2019


Question de "Maarten vdMaazen"‏: Quels sont vos objectifs pour 2019 ?

A titre personnel, je veux avoir cette sensation de lui apporter quelque chose au quotidien. Elle s’est fixée un objectif de classement. Moi, j’essaye de rester concentré sur le processus, car je pense que c’est la clé. Si on est concentrés sur le processus, et sur le travail du quotidien, les résultats suivront.
Elle est ambitieuse pour 2019 et elle a raison, il faut l’être et je le suis aussi.
Maintenant, il va falloir qu’elle progresse pour maintenir ce classement, car ce n’est pas un manque d’ambition de dire que si elle termine en fin d’année 2019 Top10 ce sera une très belle année pour elle.