Une nouvelle leçon de coaching au tennis - Daria Kasatkina

Share :

Le tennis est un sport individuel. Pourtant parfois, un match se gagne à plusieurs, tant le coach peut permettre à son joueur de se transcender en lui apportant l’élan et le recul nécessaires lorsque les choses ne vont pas dans son sens.

Un set et un break de retard. Dans un match en 2 sets gagnants, c’est ce qui s’appelle être proche de la sortie.

Daria Kasatkina était de nouveau dans cette situation compliquée lors de la finale du tournoi de Moscou, à domicile.

Alors que la défaite se rapproche, l’état d’esprit, même d’une championne, peut se déliter. La lucidité faire place à la négativité.
C’est alors qu’intervient Philippe Dehaes, coach belge de la joueuse, auteur d’un discours marquant.

Décryptage

 

1/ ETRE À L’ÉCOUTE

« A quoi tu penses ? » lui demande rapidement Philippe Dehaes

Car la première chose dont a besoin un joueur en perdition est de pouvoir vider son sac, évacuer la frustration, et trouver une oreille attentive face à lui.
Le coach doit alors être à l’écoute de son joueur, le comprendre pour mieux le guider.

 

2/ SE FOCALISER SUR LE POSITIF

« Ecoute moi, on va trouver une solution » continue Dehaes.

Le coach expérimenté le sait : si le match doit basculer, ce sera grâce à l’état d’esprit de Daria. Si elle se frustre et reste dans cet état d’esprit, le match est plié.
Il doit lui insuffler un nouvel élan. Un élan positif. Un élan de lucidité.

Dasha, écoute-moi, ce match n’est pas encore fini. Si tu penses que c’est fini, on change de boulot toi et moi, et moi je ne veux pas changer de boulot. Je veux rester ici, je veux gagner ce titre avec toi.
Philippe Dehaes
Coach professionnel

3/ RÉPÉTER LES SCHÉMAS DE JEU

L’état d’esprit posé, place à la tactique ! Comment reprendre le fil du match face à une joueur en train de la dominer en puissance ?

Car l’enjeu semble prendre le pas sur le jeu pour Daria, crispée, qui commet beaucoup d’erreurs inhabituelles et panique devant les coups de boutoir adverses.

Alors, Dehaes lui propose des schémas simples et rassurants, qu’elle peut comprendre et appliquer immédiatement pour en tirer les bénéfices et reprendre confiance.

« Sur le service, seulement du kick sur son revers et au corps, 2 options point final. Tu ne sers plus jamais sur son coup droit, OK ? Pour les retours, tu les joues tous au centre et ensuite tu la fais travailler sur son revers. Tu vas jouer tous les points de la même façon, c’est clair ? Tous les points de la même façon ! »

Une tactique claire qui permet de libérer, en partie, l’esprit torturé de la joueuse à ce moment crucial

Daria Kasatkina WTA tennis player

4/ L’ENCOURAGEMENT

Dehaes le sait : la victoire ne sera pas simple à aller chercher. Mais il peut compter sur une chose : l’orgueil de sa joueuse et son caractère de gagnante.

« Dasha, écoute-moi, ce match n’est pas encore fini. Si tu penses que c’est fini, on change de boulot toi et moi, et moi je ne veux pas changer de boulot. Je veux rester ici, je veux gagner ce titre avec toi. »

Des mots sincères prononcés les yeux dans les yeux. Des mots qui redonnent espoir dans un profond moment de doute.

Un fol espoir, et une énergie nouvelle, transmis par des derniers mots électriques :

« Prouve-toi que tu peux te battre jusqu’à la fin ! C’est le challenge de ta jeune carrière.
Regarde le score, regarde la situation. Et maintenant, fais-le ! »

 

Le résultat ? Daria Kasatkina remportera finalement ce match 2/6 7/6 6/4, au bout du suspense et au bout de l’effort.

Elle triomphe ainsi chez elle, à Moscou, pour décrocher son 2ème titre en carrière, et intégrer pour la première fois le Top10 à la WTA.
Alors bravo Daria… et merci M. Dehaes !

Daria Kasatkina - Chamoion tennis Player