L’US Open côté coulisses

Share :

Lundi 20 aout, c’est le début des qualifications à l’US Open de tennis.
A peine débarqué de l’avion, Olivier Rizzo, en charge des joueurs professionnels chez Tecnifibre, déballe les nombreux cartons qui occupent la moitié du salon de l’appartement de Manhattan loué pour la semaine. Plongée

Suivre les joueurs toute l’année et veiller qu’ils aient tout le matériel qu’il leur faut est un métier à temps plein. Et en période de Grand Chelem, comme avant l’US Open, le stress monte encore d’un cran.

« On est toujours rassuré de voir les cartons à notre arrivée ! » explique Olivier Rizzo.

Olivier Rizzo arrives US Open

« On est toujours rassuré de voir les cartons à notre arrivée ! » explique Olivier Rizzo.

On ne peut pas les livrer trop tôt car c’est difficile à stocker, ni trop tard car les joueurs comptent sur nous pour récupérer leur matériel. Il faut donc éviter tous les problèmes de douanes, ou de transporteur qui peuvent ralentir livraison. On n’a vraiment pas le droit à l’erreur »

Déjà, les premiers joueurs font leur apparition, les imprévus commencent et les messages s’enchainent sur Whatsapp :

  • 8h28 - John Millman : « les gars je prends mon petit déjeuner et j’arrive. OK pour vous ? » - « OK John, ramène-nous un croissant ! »
  • 15h30 - Sachia Vickery : « J’ai oublié mon cordage ! Possible de me dépanner ? » « Ok on sera au club dans 1h »
  • 20h30 - Denis Istomin : « les gars problème avec les navettes, je risque d’être en retard. Ok pour vous ? » « Pas de soucis Denis, on sera à l’appart, passe quand tu veux ! »

« On ne voulait pas d’une distribution rigide et impersonnelle avec des horaires fixes et des joueurs qui passent en coup de vent pour récupérer leur matériel avec le taxi qui les attend en bas », détaille Olivier.

« Les joueurs ont beaucoup de sollicitations et doivent souvent modifier leur planning en tournoi. On a donc choisi d’être flexibles et de nous adapter pour pouvoir partager plus qu’une simple distribution ».

Et ça marche. Les discussions foot avec John Millman, grand fan de Liverpool, laissent place à des debriefs hauts en couleurs avec le coach de Maryna Zanevska pour analyser ses derniers matchs.

« Notre appartement est vraiment un lieu de vie. Il n’est pas rare que les joueurs passent plusieurs fois dans la semaine pour boire un verre, regarder un match ou même rester manger. Même les joueurs qui n’ont pas de matériel à récupérer passent dire bonjour » sourit Olivier.

Olivier Rizzo US Open

Dans une semaine, les joueurs auront récupéré leur matériel, les cartons auront tous disparu, et il sera alors temps de rentrer en France, pour continuer à suivre le rythme du Tennis Circus. « Beaucoup de boulot nous attend en fin d’année avec les phases de test, les renouvellements des contrats, sans compter tous les joueurs de squash qui débutent leur saison ! »

Et d’ici quelques semaines, il sera déjà temps d’organiser la prochaine distribution en Australie.
Au service des joueurs, toujours !