Conseils pour bien réussir la transition raquette junior / raquette adulte

Share :

Raquette de tennis junior / raquette de tennis adulte. La transition entre ces deux stades est parfois compliquée

junior


Nombreux sont les coaches ou parents qui se retrouvent face à ce dilemme :

Quand est-ce que mon élève ou mon enfant doit prendre une raquette adulte ?

Cela va évidemment dépendre de la morphologie et du niveau de la joueuse ou du joueur. Toutefois quels sont les pièges à éviter et les questions à se poser pour réussir une telle transition ?

Attention à la course à l’armement !

Nous sommes toutes et tous des compétiteurs et nous pouvons facilement prendre la voie de la raquette qui apportera plus de puissance et de stabilité. C’est tellement gratifiant aussi pour l’enfant d’avoir sa première raquette de grand. Et pourtant….

Ne jamais sous-estimer le rôle de la raquette dans l’apprentissage de l’enfant !

Est-on sûr que l’enfant a acquis les compétences techniques qui l’aideront plus tard ou devons-nous mettre la priorité sur le match qu’il gagnera la semaine suivante ?

Est-on sûr que les contraintes biomécaniques d’une telle raquette n’entraveront pas sa formation sur le long terme. Quid de l’apprentissage de l’adresse, du travail de la main, de la petite volée dans les pieds, du petit slice glissé le long de la ligne ou plus encore de la pronation au service dont le geste en plateau est l’ennemie juré. Oui une raquette trop longue sera plus compliquée à manœuvrer.

Souvent on entend, reste avec la balle, prend garde à tes appuis ... C’est tellement vrai mais quelle incidence une raquette trop grande, et je ne dis pas trop lourde, peut avoir sur le placement du jeune. Comment garder une distance performante avec la balle quand le levier est trop long ? Nous le voyons souvent, la prise se ferme de plus en plus, les appuis s’ouvrent et l’ancrage disparait, limitant toute précision et diminuant au final la qualité de frappe. 

Que faire alors pour aider le jeune compétiteur dont la croissance est lente et dont l’adversaire est plus grand et plus fort ? Bien sûr il faut prendre le temps de former, d’éduquer, de modeler sa pépite mais n’y a-t-il pas un risque de découragement ou de frustration ? Former un compétiteur c’est aussi lui apprendre à gagner.

Phhoto 3 junior

 

Taille et longueur : deux caractéristiques dissociables

L’enfant qui aura la corpulence et la technique réussira sa transition. Sans aucun doute. Tous les coaches sauront intervenir dans cette étape. Il existe aujourd’hui de nombreuses raquettes adultes très légères. J’invite néanmoins les éducateurs à bien faire attention à l’équilibre et au cordage !

En revanche, pour le pitchoun, vous avez au final peu de solution. Et bien non ! Cela demandera sans doute un peu de bricolage. Et si alourdir légèrement une 26’’ en maintenant un équilibre adéquat permettait au jeune de ne pas s’encombrer avec une grande raquette et de lui amener cette petite dose de puissance et de stabilité supplémentaire qui lui permettrait de rivaliser en balle réelle face aux plus gros calibres ?