Comment jouer face à un serveur-volleyeur

Share :

Toujours présent sur les tournois, les serveurs-volleyeurs sont encore aujourd'hui des joueurs qui posent de gros soucis. Voyons dans cet article comment les faire déjouer.

 

Kasatkina retour

Oui nous sommes bien en 2017 ! Les surfaces ralentissent et beaucoup de joueurs tendent à avoir le même jeu. Les puristes se plaignent très souvent de cette direction prise par le tennis mondial, mais oublient tout de même que de nombreux joueurs utilisent encore des tactiques plus « old-school ». Avec l’arrivée de Wimbledon, il est temps de se rappeler que le service-volée n’est pas encore mort. Véritable plaie pour certains le serveur-volleyeur repose sur un schéma tactique simple mais terriblement efficace. Comment faire face à un tel adversaire ? C’est l’objet de cet article de votre Tecnimag. 

 

Tout commence à l’entraînement ! 

L’avantage de jouer face à un serveur-volleyeur est que son jeu repose sur 1 schéma tactique. ¨Pour vous préparer à un tel face-à-face, commencez déjà à anticiper le type d’échanges. Essayez de trouver un adversaire d’entraînement à même de pratiquer le service-volée. Ainsi vous serez déjà en mesure de vous chauffer avant le vrai match. Axer ensuite la « practice » sur des schémas de service-retour. 
Le retour, la base de tout. 
C’est le coup qui va conditionner votre réussite ou non face à ce type de joueur. Bien sûr plus facile à dire qu’à faire… Le but est dans un premier temps de forcer votre adversaire à un deuxième coup de raquette lorsque celui sert. Les échanges étant déjà si courts face à ce type de joueurs, chaque remise à son importance. Peu importe donc la qualité de votre balle, pensez déjà à renvoyer la balle dans le court. Si votre adversaire, loupe une volée facile à 30-40 vous serez bien le plus heureux. Deuxième chose appréhender son 1er comme 2ème service. Sauf cas extrême, le serveur-volleyeur tentera une 2ème balle moins puissante que sa 1ère.   Ainsi si vous vous montrez entreprenant et dynamique sur votre retour de  2ème, votre adversaire pourrait commencer à cogiter et baisser la vitesse de son premier service. Tout le monde ne s’appelle pas Ivo Karlovic à frapper une 1ère et une 2ème de la même façon. 
 

Gardez une attitude positive


Un grand serveur marche à la confiance. Son jeu reposant sur un système de jeu unique, il aura beaucoup plus tendance à effectuer ce dernier à la perfection s’il se sent en pleine confiance. A vous donc de rentrer dans sa tête le plus rapidement possible. Si vous réussissez à prendre le dessus sur le plan psychologique ce sera déjà une première grande victoire. Pour se faire, en plus du plan de jeu comme indiqué précédemment, vous devez également vous montrer exemplaire au niveau de l’attitude. Restez positif, encouragez-vous, montrer de la détermination dès le retour de service… Si votre adversaire commence à cogiter son pourcentage de première pourrait très rapidement descendre en flèche et donc perturber l’équilibre de son jeu. 

Bedene

Utiliser le lob pour augmenter l’incertitude 


Aujourd’hui, c’est un coup qui tend à se raréfier et pourtant… Rien de tel qu’une bonne cloche des familles pour contrer un serveur-volleyeur. Lorsque l’on regarde aujourd’hui les pros à la télé, la tendance est de tirer le passing le plus fort possible. D’ailleurs à mauvais effet, puisque encore aujourd’hui les serveurs-volleyeurs survivants du circuit ont tout de même des résultats plus que satisfaisants. Venant donc au fait : n’hésitez pas à utiliser encore et encore le lob. Plus facile à exécuter pour certains, sa grande force est qu’il ne demande pas d’angles particuliers. Ainsi, peu importe votre position sur le court, vous pouvez être en mesure de tirer un tel coup. A vous de bien jauger la longueur pour éviter de prendre un smash dévastateur. Inspirez par exemple des schémas de jeu d’un Andy Murray qui use et abuse de lobs pour être considéré aujourd’hui comme une voir LA référence de ce coup. Vous ne deviendrez peut-être pas encore numéro 1 mondial grâce à ce coup, mais à n’importe quel niveau, il peut toujours dépanner ! 
 

Pensez d’abord à votre mise en jeu 

C’est le piège qui peut vous traverser l’esprit lors d’un match face à un serveur-volleyeur. « Croire que votre jeu de service se gagne facilement puisque votre adversaire doit se contenter de coups de fond de court». Détrompez-vous, un grand nombre de serveurs-volleyeurs n’attendent pas obligatoirement le tie-break pour vous agresser sur votre mise en jeu. Ainsi, à vous de prioriser. La défense de votre service doit être ceux à quoi vous devez penser avant tout. Il reste tout de même plus simple pour vous de conserver votre mise en jeu que de breaker un serveur-volleyeur. Ainsi si vous réussissez un excellent jeu de service, vous pourrez emmagasiner un maximum de confiance avant de faire face à celui de votre adversaire. Si tie-break il y’a, faites le point sur ce qui a bien fonctionné jusque-là. Et n’oubliez pas, l’important reste de faire jouer un maximum votre adversaire. Les moments de tension, comme les tie-breaks, peuvent entrainer plus de fautes directes.
 

3 astuces pour contenir un serveur-volleyeur sur votre service

Chardy volée


Lorsque c’est à votre tour de servir reste une grande problématique à résoudre: empêcher votre adversaire de rentrer dans le terrain. Son but sera de vous mettre sous pression durant la continuité du match quitte à parfois faire des fautes ou des montées grossières. Gardez- le donc le plus longtemps au fond du court afin de le placer en-dehors de sa zone de confort. Pour se faire 2-3 astuces. Premièrement, votre longueur de balle. Faites attention à ne pas commencer à jouer carré de service. Un serveur-volleyeur n’a besoin que d’une balle courte pour mettre en place son jeu. A vous donc de garder vos distances pour que ceci n’arrive pas. Deuxième chose, le type de frappe à adopter. Privilégiez les frappes avec du volume (lift). En faisant ceci votre balle va s’accélérer au rebond et surtout remonter haut. Grâce à cet effet appliqué, votre adversaire aura plus tendance à frapper des coups à hauteur d’épaule et non de hanche. Cela le mettra dans une position délicate et vous serez protéger temporairement d’une montée au filet. A l’inverse un slice n’est pas forcément le bienvenu. Ce type de balle peu donner l’opportunité à votre adversaire d’effectuer le même type de coup mais en suivant son slice au filet. Faîtes donc attention aux coups et effets que vous utilisez. Enfin dernière astuce : le droite-gauche. Ne commencer jamais à centraliser le jeu face à un serveur-volleyeur. Comme évoqué précédemment, ce type de joueurs prend toutes les opportunités qui s’offrent à lui. Mettez-le donc dans un perpétuel mouvement afin qu’il n’ait aucune balle d’appui. 

Voici donc les différentes façons de s’y prendre face à un serveur-volleyeur. Désormais toutes les cartes sont entre vos mains, à vous de faire le bon choix quant à celles qui s’appliquent le mieux à votre jeu. Celles-ci sont un ensemble. Combiner l’ensemble de ces conseils et vous serez en mesure de mieux gérer des matchs face à de tels phénomènes. Qui sait vous auriez pu battre McEnroe…