Comment jouer un limeur ?

Share :

Le limeur... Ce style de jeu tellement frustrant mais pourtant si répandu. Cet article du TecniMag vous donne les bonnes astuces afin de faire face à ce type de joueurs

Chardy limeur

 

« Il fait rien en face, c’est moi qui fait les points et les fautes… » . Voici la sensation qui peut vous envahir en vous retrouvant face à des joueurs qualifiés de limeurs. Aussi appelés « rameurs » ce style de joueurs se caractérise par leur grande force de déplacement (majoritairement latéral) et leur aptitude à donner peu de points gratuits. Leur tactique est pour beaucoup très simple : vous amener à faire le coup de trop et donc vous emmener à la faute. Alors comment-faire face à ce style de jeu très répandu et si frustrant mentalement ?  

Identifier le type de limeur qui vous fait face


Il n’existe pas un « limeur type ». Chaque joueur est différent et se comporte d’une certaine façon sur un court de tennis. C’est également le cas pour eux. Bien que la base de leur jeu soit le déplacement et la régularité, certains auront des qualités que d’autres n’auront pas. Prenons l’exemple de l’intensité de la frappe. Alors que certains limeurs vont ramener une balle extrêmement molle d’autres vont jouer des coups avec beaucoup plus d’effets. Egalement au niveau des angles, certains rameurs vont avant tout chercher à centraliser le jeu pour vous donner le moins d’angles possibles alors que d’autres vont tenter de vous écarter. Enfin on peut également mettre dans la balance le niveau d’attaque de chaque rameur. En effet, arriver à un certain niveau, votre rameur peut-être en capacité de diriger le jeu si l’occasion se présente. A vous donc d’anticiper et de commencer l’analyse de tous ces points dès l’échauffement ou sur les premiers points du match au plus tard. Ainsi vous aurez identifié encore plus précisément le style de jeu de votre adversaire et pourrez mettre en place une meilleure stratégie de jeu. 
 

Medvedev limeur

 

Le sortir de sa zone de confort 

 

A l’image de beaucoup de joueurs, une des clés pour battre un limeur est votre capacité à varier le jeu. Ce type de joueur a très souvent comme capacité première d’avoir un sens de l’anticipation très fort, ce qui lui permet d’être sur beaucoup de balles. Cherchez donc des schémas tactiques auxquels il ne s’attend pas. Rappelez-vous que vous n’êtes pas son premier adversaire et qu’il a su développer sa science du jeu bien avant ce match face à vous. La variation de longueur et d’angles est donc une chose à mettre en place face à un rameur. Par exemple, si vous faîtes face à un tel joueur sur terre battue (surface sur laquelle logiquement leur jeu s’exprime le mieux) n’hésitez pas à avoir recours à l’amortie. Ses déplacements vers l’avant n’étant pas toujours aussi rapides que ses déplacements latéraux vous utiliserez donc un coup qui le surprend et auquel il n’est pas habitué. Une fois le bon schéma découvert utilisez-le à bon escient. Il ne faut surtout jamais « régler » un rameur. Gardez donc d’autres plans en poche afin de le surprendre au maximum. 

 

Vous avez les clés du match 

 

Bien que certains n’hésitent pas à vous lâcher quelques attaques bien senties, la majeure partie des limeurs vous laisseront diriger le jeu. Gardez toujours ceci à l’esprit. Face à eux, c’est vous qui décidez vers quelle direction va tendre la partie. Ceci doit être pour 

vous une réelle source de motivation afin de ne pas vous frustrer. Dans n’importe quel match, vous êtes amené à faire des fautes. A n’en pas douter, sur ce type de match, votre nombre de fautes directes sera bien plus élevé qu’à l’accoutumé. Mais qu’importe c’est le jeu face à type de joueurs. Veillez donc à ne jamais sortir du match. Il n’y a rien de plus jouissif pour un limeur que de voir son adversaire s’énerver. Si vous en arrivez à ce point de rupture mentale et commencez à lâcher, vous êtes certain que les prochains points / jeux vont défiler contre vous. Restez donc positif !
 

Young limeur

 

Jouer offensif ou inverser les rôles ? Telle est la question... 

 

Il y a deux grandes thèses qui s’opposent pour jouer un limeur. Dois-je être offensif ou bien alors tendre à ralentir le jeu ? A vrai dire il n’y a pas de meilleur choix. Les deux ont leurs avantages et leurs défauts. Comme évoqué précédemment, à vous de trouver le juste milieu afin de ne jamais donner la même balle à votre adversaire limeur. Si vous optez pour l’offensif, quelques points à garder à l’esprit. Premièrement ne « bourrinez » pas toutes vos balles. C’est le piège du rameur qui veut vous faire croire que ces balles molles qui vous arrivent sont faciles à attaquer. A vrai dire il n’en est rien. Ré accélérer une balle « morte » est une chose très difficile au tennis. A vous donc de faire votre « shot selection » comme disent nos amis britanniques. Effectuer un coup d’attente face à un rameur n’est pas une honte. Au contraire il est à privilégier. En plus de vous amener à la faute, attaquer toutes les balles vous fatiguera à vitesse grand V. En face,  la grande force du limeur est de s’appuyer sur la vitesse de votre balle.  Ainsi il se fatigue moins lors de l’impact puisqu’il joue en fonction de vous. Accélérez la bonne balle. En complément de cette stratégie offensive, n’oubliez pas de suivre vos coups. Afin d’abréger vos échanges, le filet est votre ami. A partir du moment où vous sentez que votre coup va faire mal à votre adversaire, n’hésitez pas à venir terminer vos points à la volée. Ainsi vous privez totalement de temps le limeur et pourrez terminer plus facilement


L’autre thèse consiste à « échanger les rôles ». Ce que l’on entend par là est tout simplement le fait de vous convertir vous-même en rameur. Même si rien qu’en pensant à cette idée de nombreux joueurs ressentent déjà un malaise, cette tactique peut-être très efficace. Certes un rameur semble très impressionnant sur le plan défensif, mais cela cache très souvent de nombreuses lacunes sur le plan offensif. A vous donc d’en juger en le laissant prendre l’échange à son compte. Si d’aventures, il s’avère que les fautes directes passent de l’autre côté du filet, vous tenez peut être la tactique gagnante. Bien entendu celle-ci s’avère payante si, vous aussi de votre côté, vous vous sentez en mesure de passer en mode rameur. Si de base, vos déplacements latéraux sont de mauvaises qualité, il est tout de même déconseillé d’opter pour cette tactique. Essayez et vous verrez…. 

 

Voici donc un tour d’horizon des différentes méthodes et tactiques que vous pouvez adapter face à un rameur. A vous donc de peser le pour et le contre de chacune d’elles et de les adapter à votre style de jeu. Nous sommes bien conscients que tout ceci est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Les limeurs ont toujours faits partis du jeu et il en sera toujours ainsi. Alors d’avance, bonne chance !