La révolution des femmes dans le tennis est en marche !

Share :

Vous vous souvenez ? L’an passé, nous lancions la première gamme de raquettes conçue exclusivement pour les femmes.
Désormais la T-Rebound TEMPO a fait ses preuves sur le terrain, et les joueuses de tous niveaux peuvent en témoigner !

TEMPO, un concept novateur dans le tennis

Laurent Blary, chef de produit chez Tecnifibre : La gamme TEMPO repose sur un constat simple : aujourd’hui les Femmes, qui constituent tout de même 30% de la population tennis, jouent avec des raquettes pensées pour des Hommes. Et tout le monde trouve ça normal.


Mais ça ne l’est pas du tout ! Dans d’autres sports, comme le golf ou le ski, cela fait des décennies que le matériel est adapté à la physiologie du pratiquant.
C’est pour mettre fin à cette incongruité que nous avons conçu TEMPO, car notre mission est d’apporter le bon produit à la bonne personne.

Notre mission est d’apporter le bon produit au bon joueur. TEMPO est juste la concrétisation de cette philosophie pour 50% de la population !
Laurent Blary
Products Manager

Des joueuses convaincues

Un an après le lancement de la gamme, l’heure est au bilan.

Nous avions fait des tests pour ce lancement, avec notre TrackMan (captation et analyse des données des joueurs et de leurs frappes en jeu) auprès d’un panel de plusieurs joueuses de niveaux et d’âges variés et avions obtenu des résultats significatifs :

  • 10% d’augmentation de la rotation de la balle
  • 33% de balles en plus dans le terrain
  • 88% de joueuses sentant plus de maniabilité

Et désormais, cela se vérifie sur le terrain, avec des joueuses de tous niveaux qui en ressentent les effets directs sur leur jeu.

Joueuse de tennis occasionnelle, Nathalie Péchalat trouve notamment que la raquette TEMPO est beaucoup plus maniable et agréable !

Léna, jeune joueuse prometteuse, a adopté TEMPO pour sa capacité à lui donner plus de lift !

La raquette convient parfaitement au jeu très offensif de Lou, joueuse classée parmi les 50 meilleures françaises aujourd’hui

Sara, ancienne joueuse professionnelle, se sent particulièrement à l’aise avec une raquette qui devient un ‘prolongement du bras’